Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Dante Edwards !

le Sam 1 Juil - 12:59
Chapitre I

Le ciel est noir, une pluie battante s'abat sur Liberty City tandis qu'un vent glacial en ce soir de Mars vient rappeler que l'hiver n'est pas encore terminé. Une voiture de la LCPD, toutes sirènes éteintes roule en direction du campus de Vespucci University, à l'ouest d'Algonquin, avec à son bord deux officiers. Les rues sont désertes, rare sont les courageux prêt à braver la tempête qui approche.
Il est vingt heure trente-huit lorsque le véhicule s'arrête sur le parking des logements universitaires. L'officier du LCPD assis du côté passager attrape l'enveloppe posée sur ses genoux puis sort du véhicule. Le conducteur sort également de la voiture puis prends la direction du bâtiment C. Les deux agents se suivent silencieusement, sans même s'adresser un regard. Ils grimpent les quelques marches les séparant du premier étage puis s’arrêtent devant la chambre 13. Ils se tiennent droit, sans bruit, l'officier tenant l'enveloppe se racle alors la gorge, vérifie son nœud de cravate puis jette un coup d’œil furtif à son équipier, cherchant du soutien. Il frappe à la porte. On entend une voix masculine signaler sa présence. Les secondes paraissent des heures. La porte finit par s'ouvrir, elle laisse apparaître la silhouette d'un jeune homme de grande taille, il porte un short et un débardeur, surement n'attendait-il pas de visite pour la soirée.
"Dante Edwards ?" questionne l'agent.
"Oui ?"
"Il s'agit de votre frère, Cody Edwards, j'ai le regret de vous annoncer qu'il a eu un accident de voiture, il est mort sur le coup." affirma-t-il d'un ton grave.
L'homme resta bouche bée, il recula de quelques mètres puis s'assied sur le lit présent dans la petite chambre étudiante. Les deux agents entrèrent alors dans la chambre afin de continuer leurs explications. Dante apprit que son frère se trouvait passager d'une voiture volée dans laquelle la police à pu trouver des traces de drogue ainsi que deux armes à feu. L'homme conduisant le véhicule, décédé lui aussi, semblait faire parti d'un gang de Bohan et il se pourrait bien que Cody, le frère de Dante, en fasse parti aussi.
Une fois ses esprits retrouvés, Dante Edwards fut accompagné au commissariat afin d'y être interrogé et d'identifier le corps de son frère.





Quelques années plus tôt.

Dante Edwards a dix-huit ans, il vient d'obtenir sont High School Diploma, diplôme de fin d'étude supérieur, il s’apprête à quitter le foyer dans lequel il a grandit pour étudier la psychologie comportementale à la Vespucci University.
Lui et son frère, Cody sont arrivés au foyer de Fortside, à Liberty City lorsqu'il avait un an, et son frère quelques semaines seulement. C'est un agent du LCPD qui les a amené au foyer, ils ont été trouvés seuls dans un squat abandonné. On ne connais rien d'eux. Aucun dossier médical, aucun acte de naissance, ils ne correspondent à aucun signalement de disparition. Pendant leurs recherches, les enquêteurs ont retrouvés un papier déchiré sur lequel il était inscrit à l'encre noir : "Jacquie 465-". Ils ont pensés a un numéro de téléphone mais ne trouvant aucune Jacquie correspondant au profil et possédant un numéro de téléphone commençant par 465, ils classèrent l'affaire. Arrivé au foyer, l'assistante sociale dû leur trouvé un nom et prénom à chacun comme cela se faisait lorsqu'un enfant abandonné était retrouvé. Nous ne sommes d'ailleurs pas sûr qu'ils soient bel et bien frères.
Les deux frères, bien que très proches, étaient très différents l'un de l'autre. Le cadet étant du genre bagarreur, il était toujours fourré dans les problèmes et venait souvent chercher de l'aide auprès de son grand frère, beaucoup plus diplomate. Dante a toujours bien travaillé à l'école, loin des problèmes, il savait régler ceux de son frère avec diplomatie, le plus souvent sans violence. Dante souffre d'une malformation au genou droit, il ne peut marcher correctement, il a longtemps eu besoin d'une béquille pour se déplacer.
Cependant, vers l'âge de treize ou quatorze ans, Cody commença à se faire embarquer dans des histoires de plus en plus dangereuses et de moins en moins légales. Dante ne voyant pas ça d'un bon œil a toujours essayé de le convaincre d’arrêter de traîner avec des mauvais gars, lui expliquant qu'il risquait de finir en prison ou pire de se faire tuer. Mais rien y fait Cody est borné et ne veut rien entendre, ce sont pour lui des amis et il ne fait que rendre service à des amis contre un petit billet. Plus le temps avançait, plus les deux frères se prenait la tête, ils ne s'entendaient plus du tout, Dante voulant faire retrouver à Cody le droit chemin mais sans succès.
Jusqu'au jour où une bagarre éclata entre les deux frères où Cody prit rapidement le dessus sur Dante, ne pouvant se battre correctement. À partir de là, les deux frères ne se parlèrent plus, ne se virent plus.

C'est donc sans regret et sans attache particulière a ce foyer que Dante pris le chemin de l'université où il y étudiera la psychologie comportementale pendant cinq ans. Afin de financer ses études ainsi que subvenir à ses besoins, il ne prit que des cours d'après-midi et de soirée pour lui permettre d'exercer le métier d'éboueur le matin. Toujours sans nouvelles de son frère, il décida de tenter des recherches de son côté afin de retrouver ses parents à l'aide du bout de papier retrouvé dans son dossier qu'il lui a été remis le jour de son départ du foyer et sur lequel est écrit : "Jacquie 465-". Malgré des recherches poussées au moindre temps libre, en cinq ans, il ne trouva qu'une petite piste à Los Santos, sans grands espoirs.
Tout se passait pour le mieux dans les études de Dante, il avait de bons résultats, avait de quoi vivre, rembourser ses frais universitaires et même un peu plus, il s'était aussi trouver une petite amie avec qui tout se passait bien. Cependant, à quelques mois des examens terminaux, signifiant la fin des études et l'ouverture au le monde du travail, un soir de Mars, deux agents du LCPD sont venus frapper à sa porte...





Au vue des circonstance, Dante ne resta pas très longtemps au commissariat mais un grand sentiment de culpabilité vint l’envahir. Il s'en veut de ne pas avoir été capable d'éviter l'inévitable et se sent entièrement responsable de la mort de son petit frère, Cody. Il n'a pas passé ses examens, étant complètement bouleversé et n'a donc pas reçus son diplôme des cinq ans d'études. Il ne lui reste que celui des trois ans d'études en psychologie comportementale de la Vespucci University. Dante s'est également séparé de sa petite amie, voulant juste rester seul. Plus rien ne le liant à Liberty City, il décide alors d'aller explorer la piste de Los Santos dans l'espoir de rencontrer ses parents ou au moins, cette Jacquie.





Cela fait maintenant trois ans que Dante Edwards s'est installé à Los Santos. On peut voir apparaître sur le dos sa main droite un tatouage d'un pansement qu'il s'est fait faire en arrivant à Los Santos afin de ne jamais oublier son petit frère tout en continuant à vivre, comme si cela lui enlevait un lourd poids des épaules. Ses études, même sans diplôme lui ont permis de s'installer en tant que détective privé, il a vingt-six ans. Malgré tout ses efforts, il s'agit d'une activité qui ne lui rapporte pas énormément d'argent à cause de sa faible expérience et de sa faible visibilité, il est contraint de vivre dans une chambre d’hôtel, d'où il travail également. Il consacre cependant toujours sont temps libre à chercher des informations sur sa mère mais qui ne lui mène pas à de sérieuses pistes.


Chapitre II

15 avril 2017.

Il est aux alentours de vingt-deux heures lorsque Dante finit sa journée, à Ganton, lors d'une enquête particulière qu'il lui est difficile de résoudre. Les affaires n'affluent pas et les fins de mois sont de plus en plus difficiles. N'ayant plus de véhicule, Dante pris la direction de l'abris bus le plus proche afin de rejoindre sa chambre d’hôtel, située sur Glen Park. The Charlie's Beerhouse, c'est là que Dante, s'est arrêté, pour décompresser, évacuer la pression. Il n'aurait peut être pas du.



Quelques personnes étaient présentes mais le bar était loin d'être rempli. Dante se dirigea vers le comptoir, il y déposa sa casquette et demanda au barman ce qu'il avait de plus fort. Il prit un premier verre, puis un second, ressassant encore et encore les problèmes financiers qui le guettaient. En effet, maintenant débarrassé de sa voiture et des charges qu'elle impliquait, il ne lui restait plus grand chose, si ce n'est son matériel professionnel. L'alcool montant dans le sang et la colère avec, en reposant son verre sur le bar dans un élan d'énervement, Dante le brisa entièrement. On lui fit très vite remarquer qu'il s'agissait de verres en cristal et qu'il devrait rembourser 200$. Etant dans l'incapacité de livrer une telle somme, on proposa à Dante de travailler dans le bar afin de rembourser sa dette, finir la soirée de l'autre côté du comptoir. Ne souhaitant pas d'ennuis, il s’exécuta et passa une heure derrière le bar à servir les différents clients.
On apprends beaucoup de choses en une heure. Dante compris vite que ce bar, pourtant bien accueillant, avait ces petits secrets. En l'espace d'une heure, il entendit une conversation laissant penser à une course sauvage de grosses cylindrées et vit également un homme retirer son gilet par-balle avant d'entrer dans une pièce à l'aide d'un boitier à code par une porte qui semblait blindée à l'arrière de l'enseigne. Evidemment, ne voulant pas aggraver son cas, il fit mine de ne rien voir, rien entendre.
Aux alentours de minuit, l'homme au gilet par-balle, qui semblait être le gérant de l'établissement fit irruption auprès de Dante, lui expliquant que le bar fermait et qu'il devrait revenir le lendemain après avoir laissé son numéro de téléphone. Dante s’exécuta.



En prenant le chemin de Glen Park, à pied, les bus ne circulant plus dans cette direction à cette heure, Dante s’arrêta quelque minutes dans une petite ruelle à l'abris des regards, le temps d'une pause, l'alcool étant toujours présent dans son corps. Dès lors, il aperçu un homme titubant se diriger vers une voiture garé quelques mètres plus loin. C'est avec beaucoup de mal que cet homme, d'au moins une quarantaine d'années ouvrit sa voiture afin de s'asseoir à l'avant. Il mit la clé dans le contact puis s’arrêta brusquement, tapotant sa veste, comme s'il avait oublié quelque chose. L'homme ressortit alors de sa voiture et partit en direction de l'endroit d'où il venait, ne marchant toujours pas droit. Dante se trouvait donc là, dans une ruelle déserte, avec en face de lui une voiture, porte ouverte, prête à démarrer. Il resta quelques secondes à ne pas bouger se demandant quoi faire, puis dans un élan d'adrénaline, surement du à l'alcool, il se dirigea vers la voiture. Il s'assit derrière le volant, puis démarra difficilement, ses mains tremblant énormément. Il pris l'autoroute, à toute allure ne sachant pas vraiment où aller.
Il s'arrêta à une station service, à l'extérieur de la ville, il était deux heures du matin. Dante commençait à réaliser ce qu'il venait de faire et la gravité de la situation. Lui qui n'a jamais eu de soucis avec la police, lui qui était toujours droit et sérieux, voilà qu'avec un peu d'alcool, il se retrouve à voler une voiture. Aux problèmes financiers, il allait rajouter des problèmes judiciaires, comme si cela ne suffisait pas.
Dante se mit à réfléchir afin de trouver une solution quand il se rappela d'une enquête effectuée il y a quelques mois où il est entré en contact avec un homme achetant des voitures volées afin de revendre les pièces détachées à des particuliers après avoir effacé les numéros de série. Il pris alors direction de sa chambre d’hôtel en espérant retrouver dans ses dossiers le numéro de la personne, ce qu'il parvint à faire. Il prit alors contact avec la personne, convenant d'un rendez-vous au petit matin afin de lui céder la voiture pour un prix dérisoire.



Dante est maintenant dans une position délicate : céder à la facilité au risque de mal tourner ou rester dans le droit chemin et se battre pour réussir et pouvoir vivre convenablement.
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dante Edwards !

le Sam 1 Juil - 13:02
Bienvenue à toi!
avatar
Admin
Messages : 85
Date d'inscription : 11/02/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://roleplay-one.forumactif.com

Re: Dante Edwards !

le Sam 1 Juil - 13:10
Bienvenue et le TS et dispo se soir !
Contenu sponsorisé

Re: Dante Edwards !

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum